Bulletin nov. / déc. 2020

     VIVRE LA VIE DIVINE – « LES 6 ENNEMIS »

Dans les profondeurs du mental se trouve la cause du stress, de l’anxiété, de la conduite déformée et de la personnalité déformée. Afin d’explorer la source des dérangements, des stresses, des tensions, afin d’aller au-delà de la surface du mental, essayez de comprendre les schémas de la conduite de votre mental. Sri Swamiji a mentionné qu’il y a 6 conditions qui interrompent l’harmonie de soi. : Kama (le désir sexuel, la luxure), krodha (la colère), lobha (l’avidité, la gourmandise), moha (l’hypnose matérielle et sensorielle), mada (l’arrogance et la fierté) et matsarya (la jalousie et la compétition). Ces 6 conditions sont les conditions contre la vie car elles détruisent le mental et la vie, et cependant, nous vivons avec ces conditions tous les jours. C’est la non gestion et l’expression non canalysée de ces conditions qui les rendent restrictives et négatives.  Cependant, la nature humaine est telle que les forces et les qualités tamasiques prédominent dans la conduite de la conscience, et c’est donc compréhensible que les qualités restrictives domineront notre nature, c’est la règle, la loi de la vie.

L’autre extrême, l’opposé de tamas est la nature satvique. La force de caractère, la force de l’individu réside dans la nature satvique. L’on peut dire que si la conduite de la nature tamasique crée des ennemis, alors la conduite de la nature satvique crée des amis. La luxure, le désir sexuel, la colère, l’avidité, l’hypnose sensorielle, la fierté et la jalousie sont les qualités tamasiques de la vie. La clarté, la pureté, l’amour, la compassion et la sensibilité sont les qualités satviques de la vie.

Dans la vie, vous exprimez plus les qualités tamasiques et moins les qualités satviques. Il faut faire l’effort de créer plus de qualités positives et vertueuses ainsi le bon devient plus important et le mauvais plus léger. Si vous travaillez pour ajouter plus de qualités positives à votre nature, vous serez constamment conscient de l’amélioration que vous essayez de faire pour vous-même. C’est une simple méthode pour cultiver les qualités vertueuses et positives dans la vie.

Le deuxième point est de devenir conscient des 6 conditions et de leur interaction dans la vie. Le rôle de la luxure, du sexe, de la colère, de l’avidité, de la fierté, du désir et de la jalousie dans le vie doit être observé, parce que ces 6 conditions sont les causes racines de tout dérangement et de la mauvaise conduite. La vie spirituelle fleurit quand vous gérez ces 6 ennemis. Tant que vous ne réussirez pas à gérer ces 6 états d’être, vous êtes seulement un aspirant qui essaye d’affiner sa nature.  Donc, j’en arrive à la conclusion que le voyage spirituel commence avec la découverte de soi. Penser « je ne suis pas ce corps, je ne suis pas ce mental » est seulement de la gymnastique intellectuelle. De même, penser «  je suis au-delà de la souffrance et du plaisir du corps et du mental » est aussi de la gymnastique intellectuelle. Mais, tant que les 6 ennemis sont dans votre cœur, il n’y a aucune chance d’être en harmonie et de devenir illuminé. Le voyage commence quand vous dépassez les 6 conditions qui détruisent l’équilibre et la paix du mental et de la vie.

La jalousie est très commune et personne ne sait d’où elle vient. La jalousie tue la personne, son pouvoir est si fort que la personne qui l’expérimente détruit sa vie. La jalousie est un tueur et le désir et l’avidité aussi. C’est la même chose avec l’infatuation, l’engouement. Les 6 ennemis doivent être gérés.

La sadhana  qui commence avec l’initiation doit vous amener à la gestion de ces 6 maladies, les 6 ennemis. Le mantra, le yoga, la méditation, les satsangs, un environnement positif … confrontent les ennemis. La compassion vient et les ennemis perdent leur force. Cultiver les vertus positives dans la vie … Il vous est donné beaucoup de conseils, d’instructions, appliquez les.

Les vertus positives
  1. Sama : délivrer le mental de sa nature obsessionnelle, compulsive et des désirs, rendre le mental indépendant de sa nature grossière et matérielle. Les désirs sont comme des petits monstres qui vivent dans le mental. Observez le mental, analysez le. Le mental commande les 5 sens : 5 karmendriyas (les organes d’action) – 5 jnanendriyas (les organes de la connaissance). En Sama, l’on est ami du mental.
  2. Dama : Gérer les sens. Dama aide à gérer la mentalité de consommation. 

Swami Niranjan:

« Dans mon enfance, la société n’était pas protectionniste. Si on recevait un magnétophone ou une radio, on en prenait soin toute la vie. On réparait, on ne jetait pas. En Inde, on avait une voiture pendant 45 ans, la Trusty Ambassador. On pouvait la réparer n’importe où, même à la campagne où il n’y avait pas de garage. Comme il n’y avait qu’un modèle tout le monde savait la réparer.

Quand je vivais aux Etats Unis, l’ashram où je vivais était rempli de choses que les gens jetaient ou laissaient au bord de la route. Un frigo, on le réparait, des chaises, des sofas, des lits, je ne me rappelle pas d’avoir été dans un magasin pour acheter quoique ce soit. Tout était pris dans la rue. Cela indique que la compréhension de la société et de la vie et du monde était le changement.

Nous devons protéger notre société, notre monde en devenant protectionniste plutôt que consommateur. Combien de paires de chaussures avez-vous ? »

Swami Satyananda m’a dit « Gères les 6 ennemis de ta vie, parce que la grandeur de la vie peut seulement se réaliser quand tu as vaincu  et dominé ces 6 ennemis. »

Il faut revoir sa pratique de la sadhana du yoga pour devenir un yogi. Uparati, c’est toujours ramener le mental à sa source. Garder le mental loin des mouvements des désirs, c’est Uparati, ramener le mental à sa source. Il faut développer la conscience et la vigilance des schémas du mental.

La source de la vie est le cœur et non le mental. Les deux doivent être connectés, c’est la réussite de la vie humaine. C’est possible quand on a vaincu les 6 ennemis et trouvé la lumière qui est dans le mental profond en cultivant les 6 vertus de la vie. Le but est l’expérience des 3 conditions le vie.

Le but est l’expérience des 3 conditions de la vie : – Satyam : la vérité – Shivam : la nature favorable –  Sundaram : la beauté à incorporer dans la vie.

Le but du yoga est d’arriver à cette totale expérience de la vérité, l’expérience de chaque chose qui nous élève, positive et favorable et la conscience de la beauté qui nous entoure. C’est le but du yoga. 

Pratipaksha bhavana : cultiver l’émotion opposée.

Kama : les besoins  émotionnels : Le Bhakti yoga est utile parce que la passion des sens dans la vie matérielle et la passion de l’esprit dans la vie spirituelle sont très similaires. Quand la passion est dans Bhakti canalisée dans le soi intérieur, cela devient un outil puissant pour unir le mental humain à l’esprit intérieur. A travers Bhakti, l’énergie est purifiée pour entreprendre le voyage vers l’esprit.

Krodha : la colère. La colère est un état d’être insatisfait. La Bhagavad Gita : « quand le mental  n’est pas satisfait, la colère se lève et la colère devient la force qui remplit le vide dans le mental. Le pranayama harmonise le prana et cela a un impact sur le mental ».

Lobha : l’avidité, la cupidité. Nous le sommes tous d’une manière ou d’une autre, sans le savoir.  C’est une attitude naturelle du mental. Pour gérer l’avidité et la cupidité, il y a la théorie de SWAN.  Connaître nos faiblesses, nos ambitions, et faire la différence entre les besoins et les ambitions.

Moha : l’engouement, la toquade, l’hypnose sensorielle et sexuelle. A gérer par la méditation pour découvrir notre relation avec le monde des sens ; Ne pas s’identifier avec le corps, avec le mental. S’identifier avec l’état de silence et de tranquillité.

Mada : la fierté et l’arrogance. Il faut équilibrer l’émotion négative en cultivant le sentiment opposé. L’opposé de la fierté est l’humilité. Rester humble dans toutes les situations et conditions de la vie.

Matsarya : l’envie et la jalousie. Se comparer avec les autres est une des faiblesses la plus grande de chaque individu. Se comparer retarde tout progrès. Le bonheur est l’antidote de la jalousie qui tue la paix du mental et du cœur.

La pureté intérieure est réalisée lorsque nous avons vaincu les 6 causes de trouble et la pureté et la paix sont réalisées.

Les 6 vertus

Sama : c’est la capacité de détourner le mental de son association avec les objets des sens.

Dama : c’est la restriction des sens.

Uparati : c’est rendre libre le mental de sa nature obsessive.

Titiksha : c’est l’endurance par rapport aux opposés – chaud, froid – positif, négatif – raga, l’attraction, l’attachement – dwesha, l’aversion, la répulsion.

L’on doit être au-dessus de raga et dwesha. La paix du mental vient avec la possibilité d’affronter les contraires. Nous devons être le témoin.

Shraddha : la foi est une qualité de l’esprit. La foi est la force du caractère humain. La foi est la connexion entre nous et le Soi transcendantal, la divinité qui réside en nous.

Samadhana : c’est rester focalisé. Il y a 3 choses pour samadhana, le son psychique, le symbole psychique et le souffle psychique. Dans la méditation, rester toujours conscient d’un de ces 3 aspects.

Renforcer sa conscience par le yoga

Le yoga est la voie pour transformer la totalité de la vie. Cependant, vous devez comprendre que le yoga n’est pas simplement les asanas, le pranayama, ajapa japa, chidakasha dharana, prana vidya, nada yoga …

Le yoga doit être utilisé comme un outil pour élargir votre compréhension et pour approfondir la conscience de comment vous pouvez développer votre vie spirituelle. Vous pouvez apprendre à gérer les 6 ennemis du mental et commencer le voyage spirituel en vivant la vie divine, la découverte de la vérité.

                                                                  Swami Niranjanananda Saraswati