Bulletin de mars / avril 2020

HISTOIRE DU HATHA YOGA

Historiquement, le 1er propagateur du Hatha Yoga fut SHIVA qui a enseigné la science du Hatha Yoga à sa femme et disciple PARVATI. En recevant les enseignements PARVATI est devenue sa 1ère disciple ou plutôt sa 1ère disciple divine. Cependant, l’histoire a pris un tournant intéressant. Quand SHIVA a donné les instructions à PARVATI, ils étaient assis auprès d’une rivière et il y avait un poisson qui a écouté tout le discours de SHIVA. SHIVA avait  dit à PARVATI qu’il garderait ses yeux fermés et parlerait du sujet et qu’elle avait à donner son affirmation en disant « oui, oui, oui ». Il ferma les yeux et commença à parler. Après 15 minutes à regarder le visage de SHIVA avec les yeux fermés et écoutant le sujet. PARVATI s’endormit. Le poisson qui écoutait commença à dire « oui, oui, oui ». SHIVA se demanda qui disait oui. Il vit le poisson et demanda « as-tu tout entendu ? ». Le poisson dit oui. SHIVA dit « dans ce cas, tu dois prendre une incarnation humaine dans laquelle tu propageras le sujet que tu as entendu ».

Ce poisson devint Matsyendranath, le fondateur du Hatha Yoga dans la dimension humaine. Il fut le 1er enseignant de Hatha Yoga. Même aujourd’hui, la tradition Natha qui est établie suit une rigoureuse sadhana de Hatha Yoga. Ils sont capables de faire des choses incroyables parce qu’ils maitrisent le sujet du Hatha Yoga. C’est une des traditions originales qui survit encore aujourd’hui. Le Hatha Yoga de l’origine de Matsyendranath a été adopté par les yogis au commencement et non pas par la société civile. C’était parce que les yogis s’assoient pendant des heures avec les yeux fermés en méditation et en contemplation. Quand ils ouvrent les yeux, ils ont besoin d’exercice et ils ont trouvé le Hatha Yoga pertinent.

Durant Panchagni Sadhana, j’affronte les mêmes conditions. 8 heures devant le feu et beaucoup d’heures d’asanas pour ramener le corps à une condition normale.

Plus tard, quand les gens de la société civile virent les yogis pratiquer des postures étranges, ils furent intrigués. Ils commencèrent à les imiter et trouvèrent que la raideur du dos s’en allait en faisant des mouvements arrière, que la raideur et la douleur des genoux s’en allaient avec les Pawanmuktasanas et les énergies physiques étaient équilibrées avec certaines pratiques de pranayama. Donc, ils ont adopté les pratiques de Hatha Yoga pour des buts thérapeutiques et une autre branche du yoga a émergé.

Les sannyasins suivaient une discipline simple et stricte de Hatha Yoga et cette tradition est donnée dans la Gheranda Samita qui est pour les sadhus et les personnes qui vivent une vie yoguique. Antidatées, ces deux littératures sont des enseignements originaux de SHIVA donnés dans la SHIVA Samita.

C’est l’histoire du HATHA YOGA / DE SHIVA à l’école de pensée NATHA, aux yogis et plus tard aux personnes civiles.

L’intention du HATHA YOGA est évidente dans le nom lui-même. Ham et Tham sont des bija mantras d’énergie solaire et lunaire. Ham est le bija mantra de pingala nadi, ksham ou tham est le bija mantra de ida nadi. L’intention et le but du Hatha Yoga est d’équilibrer ces deux systèmes d’énergie.

Sri Swamiji a toujours expliqué le Hatha Yoga en termes de ida et pingala. Il a parlé de ces deux forces qui doivent être harmonisées dans le corps qui règlent la fonction des sens, du mental et la vie entière, permettant d’interagir avec la nature, l’environnement, la société, les gens. Ces deux forces doivent être coordonnées et harmonisées pour donner l’expérience complète de la vie.

Le Hatha Yoga ne commence pas avec les asanas, mais avec la purification et la désintoxication du corps qu’apporte la pratique des Shatkarma. Différents blocages physiques et praniques peuvent se créer quand on est assis immobile pendant des heures, dans la région thoracique, abdominale et d’autres zones. Les toxines aussi s’accumulent. Les Shatkarma les éliminent.

1) Asana signifie « assis ». 2) Sthiram sukham asanam signifie être en paix et confortable. 3) Posture statique : il n’y a pas de mot en sanskrit pour dire posture dynamique.

Après les Shatkarma vient la pratique des asanas. Asana est une condition dans laquelle on est capable de rester et d’être confortable. Cependant les gens pensent seulement à la posture.

Les mouvements dynamiques s’appellent « vyayama », ils renforcent le corps. Sukshma vyayama sont des mouvements qui agissent au niveau subtil du corps physique (Pawanmuktasanas).

Asana est une condition spécifique du corps qui aide à équilibrer les systèmes physiques et qui affecte la composition chimique du corps.

Le mouvement n’est pas un asana, c’est la posture qui est asana.

Les autres composants du Hatha Yoga sont :

  • Le pranayama, les mudras et les bandhas, les techniques du pratyahara et de dharana.

Shatkarma, asana, pranayama, mudra, bandha, pratyahara, dharana et laya constituent les 6 branches, angas ou composants du Hatha Yoga. Le but est d’équilibrer ida et pingala.

C’est l’équilibre du prana qui permet au corps d’être plus efficace, en meilleure santé et actif, et qui permet au mental de devenir plus créatif, positif, optimiste et ouvert.

C’est la base du Hatha Yoga.                       

                                                                  Swami Niranjanananda Saraswati

Extrait du 2ème chapitre du livre « Yoga Chakrodaya ».