Bulletin de juin / juillet 2018

bulletin-janvierfevrier2016-1

COMPRENDRE LE MANTRA – suite et fin

 

Le pouvoir du son et des vibrations:

Les vibrations ont le pouvoir d’agir sur le corps, les émotions et le mental parce que notre corps et notre  mental sont essentiellement vibratoires en nature. L’univers est une manifestation de vibrations. Les textes yoguiques parlent du pouvoir du AUM manifestant l’univers, ayant percé bindu, le point infini ou le centre de la création. Si nous pouvons comprendre la science et le pouvoir du son, nous pouvons être maître de soi et de l’univers.

Le pouvoir du son qui est d’agir sur la matière a été démontré par le grand chanteur Caruso qui pouvait briser un verre avec une note musicale. Pour faire cela, il devait frapper le verre pour découvrir sa fréquence de résonnance. Alors, étant dans une autre partie de la pièce, il devait puissamment émettre le son de la note qui devait résonner avec le verre pour qu’il se brise.

Les hippies et le mantra :

En 1968, je vins à San Francisco. A ce moment là, les hippies (les enfants fleurs) grandissaient. J’ai appelé cette époque « l’âge hippies », non pas « l’âge nucléaire ». Quand ils entendirent qu’un swami ou un guru ou un enseignant était venu, ils vinrent me voir et certains avaient des écouteurs et je leur ai demandé qu’est-ce-que c’était ? Ils les appelaient les écouteurs verseau. L’écouteur produisait un son « om, om, om ». Je leur demandais « pourquoi faites-vous cela ? »  Ils ont dit qu’avec ce son, ils étaient capables de contrôler les ondes de leur cerveau. Le point important est – un son a un effet défini sur les schémas d’ondes du cerveau – et quand le son est produit avec un rythme pendant une période de temps, alors il crée un effet sur les cycles du cerveau.

Pas seulement une centaine, mais des milliers d’études ont été faites sur l’effet du son sur le corps physique et les conclusions sont celles-là. Quand vous produisez un son, quand vous pratiquez un mantra, il agit sur les ondes du cerveau. Il décroit la nécessité de la consommation d’oxygène. Il maintient une pression sanguine stable. Il relaxe les systèmes nerveux sympathique et parasympathique et a un effet bénéfique sur la structure bio chimique du corps. J’ai moi-même trouvé que lorsque vous pratiquez le mantra, que vous pratiquez un son particulier, à ce moment-là, la fonction du cœur est en bonne santé. C’est un clin d’œil très court sur les expériences faites aux Etats Unis.

Nada:

Le son est la forme primordiale de l’énergie, la substance et la base de l’univers entier.  Cet univers avec ses systèmes solaires, ses champs invisibles d’énergie est une expansion de l’énergie du son. Ce son est connu comme « shabda » en yoga, le « mot » dans la bible et le « mantra » dans le système tantrique. Vous devez comprendre que le mantra n’est ni religieux, ni sectaire, il n’est pas chrétien, hindu, islamique ou juif. Le mantra est une forme du son.

Le son a différentes étapes de manifestations. Chaque type d’énergie de l’état primordial à l’état manifesté subit des transformations, change de fréquences, de vitesse etc… Quand nous parlons de mantra, nous parlons définitivement d’une des manifestations de cette énergie primordiale. Chaque lettre et syllabe du mantra pénètre profondément dans les divers niveaux de votre conscience.

Le mot « nada » est dérivé de la racine sanskrite « nad » signifiant « couler ». La signification étymologique de nada est le processus ou le courant de la conscience. Ordinairement, le mot nada signifie son.

Selon les nada yogis et les écritures traitant du  sujet du nada yoga, le nada brahma ou le son ultime et transcendantal est la semence de laquelle la création entière a évolué. Un nada yogi croit que l’univers entier macrocosmique est seulement une projection du son. La bible dit « Au commencement était le verbe, et le verbe était Dieu ». Ce verbe est appelé le nada ou le shabda. Les nada yogis disent que d’un son éternel a évolué :

  • Les 5 éléments (tattwas), les 5 organes d’action (karmendriyas), les 4 couches du mental ( manas, buddhi, chitta et ahamkara), la nature grossière, les 3 gunas (tamas, rajas et satwa).

Cela signifie que prakriti, l’univers matériel, mental, psychique et intellectuel est le résultat de nada brahma. Ainsi un nada yogi croit en une réalité qui s’est manifestée elle-même dans la forme de vibration qui est au-delà du royaume de la perception normale. L’éternel ou l’original nada a le plus haut niveau de fréquence et de vibration. Quand un objet vibre à une vitesse énorme et inimaginable, il devient tranquille. Cela signifie que le plus haut point de mouvement et de vibration est la tranquillité. Et que nada apparait être le principe créatif de toute matière et de la substance matérielle entière.

                                                                                                             Swami Satyananda Saraswati