Bulletin de février / mars 2018

bulletin-janvierfevrier2016-1

SUR LE KARMA ET LE KARMA YOGA    

  • L’accomplissement de Moksha ou cette vérité nous conduit spontanément à admettre l’existence de la pluralité des vies, puisque ce n’est pas en un seul passage terrestre que nous pouvons atteindre cette félicité éternelle.
  • Selon les philosophies hindoues, le karma constitue la loi des actes grâce à laquelle chaque pensée, parole ou action produit des effets sur la somme « spirituelle » de l’être et influe par conséquent sur son devenir cosmique, déterminant ainsi la destinée de ses vies futures.
  • L’existence d’une seule vie se révèle totalement inadaptée pour une complète réalisation du « Soi ». En effet, c’est la pauvreté du bagage spirituel de l’être humain actuel qui, lorsqu’elle est comparée à la grandeur de sa destinée finale, explique à  elle seule la croyance en plusieurs vies.
  • On ne peut pas connaître l’état d’être. On peut seulement Etre, et Etre c’est être conscient. Je suis et c’est tout. On ne peut pas être pur et garder son égo. La perte de l’égo signifie accéder à la conscience.

  • La culture indienne prise comme un tout, n’a jamais insisté sur la négation de la vie. La pensée indienne tout en affirmant pleinement la vie, refuse de devenir une victime et un esclave de la vie. « Adonnes toi à l’action juste de toutes tes forces et de toute ton énergie, dit-elle, mais observes la et ne te soucie pas des résultats de ton action. Ainsi elle conduit au détachement et non à l’abstention dans l’action.
  • L’homme est impur quand il pense qu’il est l’auteur de ses actes et aussi quand il désire le fruit de ses actions.
  • Réaliser une action sans désir, c’est réaliser une action au plus haut niveau spirituel.
  • Les karmas sont régis par les lois de prakriti : sattva, rajas et tamas.
  • Il ne faut pas concevoir le karma, l’acte dicté par le devoir, comme un élément séparé de la sagesse. Au contraire, les deux démarches doivent aller de pair : la sagesse ne peut être obtenue qu’à travers l’action et un acte doit être guidé par une certaine connaissance.
  • Un karma peut être un évènement unique, mais il est expérimenté dans plusieurs dimensions.